Les inégalités de salaires entre les sexes : l’article interdit

Évidemment, avec la baisse de la conscience politique de classe et l’augmentation de l’individualisme et du célibat, il fallait se trouver un nouveau combat. Alors, certaines personnes ont jugé bon de lutter contre les « discriminations sexuelles » entre les hommes et les femmes. On a beau leur expliquer qu’il faudrait changer les dispositions cérébrales de chaque sexe et réguler la sécrétion de testostérone, bref tuer les sexes, pour parvenir à leur idéal d’égalité, ils ne comprennent pas. Puis c’est beau le féminisme, c’est gentil, c’est sain, ça défend le plus « faible » (du moins c’est ce qu’il pense).

Passons, voyons les métiers qui sont fermés aux hommes.

Les métiers interdits aux hommes

  • Diététicien . Eh Oui, en 2017 en France, pour être nutrioniste et se faire un bon salaire bien pépère en apprenant des régimes tout faits, il faut être une femme. Évidemment, il est de bon ton de dire que la diététicienne à la vocation d’aider, donc c’est une femme..Quid du pompier ?
  • Institutrice : bingo ! Un salaire confortable, des vacances à n’en plus finir, une pédagogie minimaliste avec des enfants de 4 ans. Bienvenue dans le formidable univers des maîtresses d’école…
  • Infirmière : dans un service il y a le boss, le médecin, et c’est généralement un mes. Première « injustice ». Puis ensuite viennent les cadres infirmières, une armée de femme qui gardent la main sur les places d’honneur.

Ces métiers autorisés aux hommes

Prenons quand même l’exemple des métiers physiques, payant assez peu et créant une vraie richesse, palpable : ouvrier du bâtiment, bûcheron, électricien. Ces hommes portent sur eux la prédation du reste de la société et la disparition des couturières provoque un déséquilibre. Les femmes préférant se tourner vers les services (agence de voyages, mannequinat, escorting). Cependant, c’est vrai que ce sont des métiers physiques et comme les femmes sont faibles physiquement, c’est normal qu’elles en soient épargnés.

Cependant, j’aimerais qu’avant de vouloir devenir Ministre de la Défense ou tradeuse à Wall Street, on s’occupe des balayeurs de rues, qui sont à 95% des hommes. Tout comme les chauffeurs de bus bien qu’un risque existe dans ce cas précis, sachant que les femmes n’ont pas les compétences de spatialisations nécessaires pour conduire un gros engin.

Les inégalités de salaires à compétences égales

Architecte

Voilà ce qui sort sur google quand on tape architecte : une file de 50 images, 48 hommes et 2 femmes.

Cependant, les femmes architectes gagnent 14% de plus que les hommes. Un féminisme gagnant. Une explication ?

architecte que des hoministes

Musique

Là encore, dans la musique, les femmes gagnent 10% de plus que les hommes. Le talent ? L’oreille ? Non. Certainement la capacité à vendre des produits en associant une belle voix et un physique bien torride. Peut-on contester que cette inégalité de salaires ne soit pas due au fait que la femme puisse utiliser son corps (car plus beau) comme outil de promotion sociale ? Beethoven, Bach, Rolling Stone, Tino Rossi… Qui dit mieux ?

chanteuse grosse féministe

Dans la psychologie également, les portes sont fermées. Métiers parasites, les établissements sont contraints de remplir leurs quotas grâce à ça. Résultat, une surreprésentation féminine.

Les métiers du charme

Pour ce qui est du cul, les actrices X gagnent près de trois fois plus que leurs partenaires masculins qui a pourtant une tâche bien plus compliquée. Pour l’accompagnement de charme, une escort girl de Paris s’annoncant sur un site type lovesita peut gagner jusqu’à 20000 euros alors qu’un escort boy de luxe ira jusqu’à 3000 et vivra péniblement de son loisir.

J’entends déjà les féministes nous répondre : « c’est la demande qui crée l’offre ! » Eh bien demander ! Commencer par vouloir nous niquer et vous aurez peut-être le pouvoir. C’est le mouvement qui gagne.

C’est ça la politique à laquelle ces femmes n’ont pas accès… et c’est là que commence le déséquilibre selon nous, les masculinistes.

 

Note de synthèse : il aurait été bon de souligner également la surreprésentation des hommes dans le monde des sans-abris malgré la propagande féministe. Cela nous vaudra un autre article, plus complet.